« La gauche continue d’accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique » - commentaires « La gauche continue d'accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique » 2018-10-08T07:19:04Z https://portail.bastamag.net/La-gauche-continue-d-accepter-que-la-liberte-au-travail-soit-sacrifiee-a-la#comment8152 2018-10-08T07:19:04Z <p>L'analyse de l'auteur comporte une erreur historique essentielle : le salariat est une conquête majeure de la classe ouvrière. Il est issu de la classe ouvrière elle-même, de la révolution française jusque l'adoption du Code du travail. Il a été créé en tout premier lieu pour faire disparaître le louage d'ouvrage et ainsi rendre visible le travail. La création de l'employeur, du Code du travail et des branches ont permis de reconnaître le travail abstrait en reconnaissant une qualification attachée au poste de travail. Les cotisations sociales ont créées les prémices de la reconnaissance d'un salaire pour le travail des parents (allocations familiales), d'un salaire continué après l'emploi (la retraire). Ce sont les ministres communistes qui généraliseront cela en 1946 par la création du régime unique dit régime générale de la sécurité sociale. Le travail concret est loué par la Capitalisme car il ne fait que valoriser la valeur économique tout en le laissant maître de la valeur d'usage. Et c'est la grande trahison des syndicats pro-capitaliste de l'après-guerre (FO - CFTC entres autres) : alors qu'ils auraient du continuer la révolution en marche pour aboutir, comme dans le fonctionnariat, à ce que la qualification soit attachée à la personne et non au poste de travail (le poste de travail appartient au propriétaire de ce poste, si le salarié est licencié, il perd la qualification qui est associée au poste, le propriétaire reste mettre de la valeur économique et de la qualification), ils ont préférer succomber au pouvoir d'achat, au consumérisme, en considérant le travailleur comme un être de besoin et non comme un producteur de valeur. Nous sommes donc dans une phase de contre-révolution capitaliste et ce genre d'analyse nourri cette contre-révolution car elle nie la révolution que constitue le salariat et la cotisation (et l'investissement par la subvention). Nous devons au contraire continuer cette révolution communiste pour aboutir à la propriété d'usage des moyens de production liée à la qualification attachée à la personne (et non au poste de travail). Ainsi, nous serons libéré de la seule considération de la valeur économique et ainsi consacrer la place qu'il se doit à la valeur d'usage de nos produits indispensable à la vie de notre espèce sur la Terre.</p> « La gauche continue d'accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique » 2018-10-06T20:04:51Z https://portail.bastamag.net/La-gauche-continue-d-accepter-que-la-liberte-au-travail-soit-sacrifiee-a-la#comment8148 2018-10-06T20:04:51Z <p>Il suffit de regarder autour de soi, ce que donne la liberté d'entreprendre : pollutions diverses, déforestation, exploitation de tout et de tous sans limite.<br class="autobr" /> Il ne s'agit pas de ne plus rien entreprendre, mais d'arrêter de faire n'importe quoi, et donc d'en finir avec le libéralisme et son corollaire, le capitalisme.</p> « La gauche continue d'accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique » 2018-10-06T08:37:41Z https://portail.bastamag.net/La-gauche-continue-d-accepter-que-la-liberte-au-travail-soit-sacrifiee-a-la#comment8144 2018-10-06T08:37:41Z <p>Donc interdiction d'entreprendre comme source de liberté au travail ? Diantre… <br class="autobr" /> Vous pouvez développer ?</p> « La gauche continue d'accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique » 2018-10-05T08:52:29Z https://portail.bastamag.net/La-gauche-continue-d-accepter-que-la-liberte-au-travail-soit-sacrifiee-a-la#comment8143 2018-10-05T08:52:29Z <p>Bonjour , je suis une mère de famille et aussi famille d'accueil , et j'en ai ras-le-bol que notre humanité subisse le système pourri, manipulateur , dangereux et suicidaire , mis en place par quelques minables beaucoup trop puissants, qui ont à la place de l'intelligence du cœur , la bêtise du pouvoir et de l'argent . Je lutte comme je peux depuis des années contre ce monde d'illusions où nous ne sommes que les marionnettes de cette minorité de dictateurs profiteurs . Je suis heureuse de voir que de plus en plus d'êtres humains se mobilisent pour défendre et sauver notre notre belle planète , l'union fait la force et la lutte pacifiste , et surtout l'information . Bon courage !</p> « La gauche continue d'accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique » 2018-10-02T19:27:01Z https://portail.bastamag.net/La-gauche-continue-d-accepter-que-la-liberte-au-travail-soit-sacrifiee-a-la#comment8141 2018-10-02T19:27:01Z <p>J'ai travaillé dans pas mal de boîtes en France et en Allemagne, parfois avec des hiérarchies autoritaires, parfois avec plus d'autonomie : tout dépendait de ce que nous produisions, la taille de l'entreprise, la compétence de ses manageurs, la motivation du salarié, le savoir être des salariés et managers, la rareté des compétences des salariés (le savoir faire). Bref trop de facteurs individuels pour généraliser les bonnes pratiques collectives.</p> « La gauche continue d'accepter que la liberté au travail soit sacrifiée à la croissance économique » 2018-10-02T09:41:02Z https://portail.bastamag.net/La-gauche-continue-d-accepter-que-la-liberte-au-travail-soit-sacrifiee-a-la#comment8133 2018-10-02T09:41:02Z <p>Si on veut se libérer du travail, il faut en finir avec le principe même des sociétés bourgeoises, la liberté d'entreprendre, car tant qu'il y aura liberté d'entreprendre, il y aura exploitation.</p>