Prison

L’ancien militant italien Cesare Battisti, à l’isolement depuis 28 mois, mène une grève de la faim

, par Rachel Knaebel

L’ancien membre des Prolétaires armés pour le communisme, condamné pour homicides et qui a vécu longtemps en France, a cessé de s’alimenter depuis le 2 juin. Incarcéré à l’isolement depuis 2019, il demande à purger sa peine en détention ordinaire.

Cesare Battisti, militant de la lutte armée italienne dans les années 1970 au sein des Prolétaires armés pour le communisme, condamné à la perpétuité pour quatre homicides, est en grève de la faim depuis le 2 juin. « Il ne demande absolument pas de remise de peine, la seule chose qu’il voudrait, c’est pouvoir sortir de l’isolement », dit à basta! sa fille française Valentine.

Cesare Battisti a vécu en France de 1990 à 2004, sous la protection du président François Mitterrand qui s’était engagé à n’extrader aucun militant d’extrême gauche ayant renoncé à la lutte armée. En 2004, sous la présidence de Jacques Chirac, le gouvernement français a finalement décidé d’extrader Battisti, qui s’est alors réfugié au Brésil, avant d’être arrêté et renvoyé en Italie en 2019.

Aucune réponse de l’administration pénitentiaire

L’ancien militant, aujourd’hui âgé de 67 ans, a d’abord passé 20 mois dans une prison de Sardaigne, où il purgeait sa peine sous un régime de haute sécurité et à l’isolement. Puis il a été transféré vers la prison de Rossano, en Calabre, aux côtés de détenus condamnés pour terrorisme islamiste. « Le quartier de haute sécurité de Rossano est une tombe, tout le monde le sait. Rien ni personne n’entre ou ne sort d’ici pour quelque raison que ce soit, si ce n’est pour rejoindre la salle d’appel vidéo une fois par semaine », a écrit Cesare Battisti dans une lettre adressée à sa famille et que ses proches ont rendu publique.
<donbasta|>
« Il nous parle, à ses enfants une fois par semaine, et à sa sœur. Sinon, il est tout le temps seul, nous dit sa fille Valentine. Il arrive au terme de 28 mois d’isolement de fait, dans un environnement particulièrement dur. Il est à bout de n’avoir droit à aucune interaction sociale et de ne pratiquement pas pouvoir recevoir de visites de sa famille. Ses frères et sœur les plus proches vivent à plus de 500 kilomètres de son lieu de détention, et sont trop âgés pour entreprendre facilement le voyage. Quand à nous, depuis la France, c’est pratiquement impossible. Je n’ai pu le voir qu’une seule fois depuis 2019. »

Cesare Battisti demande à bénéficier d’un régime de détention ordinaire, et à sortir de l’isolement. Selon sa fille, l’administration pénitentiaire italienne n’a pas réagi depuis le début de la la grève de la faim de Battisti. « Je lui ai parlé il y a une semaine, il n’avait aucun retour de l’administration pénitentiaire. »

Rachel Knaebel

<newsletterbasta|>

Image : JoshuaDavisPhotography (CC BY-SA 2.0)

L'actualité

  • Twitter admet qu'il amplifie plus la droite française que la gauche

    , par Numerama, le média de référence sur la société numérique et l’innovation technologique

    Twitter a publié une très longue étude, rare, sur la portée des messages publiés par des personnalités politiques, en fonction de leur parti, dans toute l'Europe. Le constat est édifiant dans quasiment tous les pays étudiés : la droite est bien plus amplifiée que la gauche. Et le réseau social ne sait (...)
  • Des centaines d’écoles ont été bâties sur des sites contaminés

    , par Marie Astier (Reporterre) (Reporterre)

    Le ministère de la Transition écologique a lancé une campagne de diagnostic des établissements scolaires proches d'anciens sites polluants. Mais celle-ci cumule les manquements, pour de piètres résultats. Les enfants en sont les victimes. C'est un poison discret distillé un peu partout en France : (...)
  • Médias: l’extrême danger Bolloré

    , par Laurent Mauduit (Médiapart)

    En plaçant des personnes de confiance à la tête du «JDD» et de «Paris Match», le milliardaire renforce son empire et l’arrime davantage à l’extrême droite, pour faire campagne en faveur d’Éric Zemmour. Le procédé fait penser à l'asservissement de la presse des années  (...)
  • Éric Zemmour et la république ultra-libérale

    , par Hugo Pompougnac (Regards)

    Éric Zemmour est-il en train de supplanter le Rassemblement national et sa cheffe de file Marine Le Pen à l'extrême droite ? Sur quelles bases ? Mais surtout : comment l'affronter ? La candidature d'Éric Zemmour marque une rupture avec l'histoire récente de l'extrême droite en France. Marine Le Pen, (...)
  • Grève de la faim à Calais : « c'est le seul moyen qu'il nous reste »

    , par Maïa Courtois (Rapports de Force)

    Le décompte se poursuit : c’est le neuvième jour de grève de la faim à Calais, pour trois bénévoles soutenant les exilés. Par ce moyen de lutte radical, le trio met en lumière les violences exercées par la force publique […] L’article Grève de la faim à Calais : « c’est le seul moyen qu’il nous reste » (...)
  • Zemmour : tout était écrit avant 2000

    , par Arrêt sur images

    Il a émergé en tant que personnage télévisé à succès à partir des années 2000. Mais les idées d'Éric Zemmour, dont son grand rêve de voir la droite s'unir derrière les idées de l'extrême droite, figuraient déjà noir sur blanc dans ses trois premiers livres. Plongée dans le Zemmour d'avant, étrangement proche du (...)
  • Dérèglement climatique: Total savait dès 1971

    , par Mickaël Correia (Médiapart)

    Des archives inédites démontrent que Total a été alerté dès les années 1970 de l’impact climaticide de son activité. Elles dévoilent comment le groupe a déployé, en réaction, une stratégie pour insuffler le doute. Et saboté toute action politique en faveur du climat. Entretien avec Christophe Bonneuil,  (...)
  • En Haute-Loire, se battre contre le passe sanitaire, mais pas avec n’importe qui

    , par Nicolas Cheviron (Médiapart)

    Au Puy-en-Velay, les militants de gauche hostiles au passe sanitaire doivent d’abord lutter contre un autre adversaire: l’extrême droite, qui a investi les manifestations avec ses pancartes aux relents antisémites et semble avoir désigné le département comme une terre de  (...)
  • Partout en France, des citoyens se liguent pour que vivent les forêts

    , par Reporterre

    Les 16 et 17 octobre, une salve d'actions contre « l'industrialisation des forêts » est organisée en France. Le mouvement entend faire plier le gouvernement, qui veut accroître les prélèvements en forêt de 70 % d'ici 2050. C'est un mouvement encore jeune mais prometteur. À la suite de la publication  (...)
  • Thomas Sankara : « Nous ne pouvons pas empêcher qu’un homme ait peur de son ombre »

    , par Rémi Carayol, Michael Pauron (Afrique XXI)

    En juillet 1984, à la veille du premier anniversaire de la révolution, le dirigeant de ce qui deviendra quelques jours plus tard le Burkina Faso accorde une interview au célèbre cinéaste René Vautier. Cet échange était tombé dans l'oubli. Afrique XXI le dévoile alors que le procès des assassins de (...)
  • En Italie, le sursaut du syndicalisme face au néofascisme

    , par L’Humanité

    Après l’assaut contre le siège de la Confédération générale italienne du travail, le 9 octobre, les militants des trois centrales syndicales ont manifesté, samedi, pour exiger la dissolution des organisations factieuses.
+++