Privatisation

Des étudiants bloquent un domaine de 300 hectares menacé de destruction

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

En Île-de-France, des étudiants bloquent depuis le 16 mars le domaine de Grignon. Propriétés de l’État, ces 300 hectares pourraient être vendus à des promoteurs immobiliers. Bien loin des promesses du gouvernement d’en finir avec l’artificialisation des sols.

Barricades, ciments, mise en place d’un système de restauration collective... Depuis mardi 16 mars, à l’aube, des étudiants en agronomie s’organisent en vue d’empêcher l’accès au domaine de Grignon. Situé dans les Yvelines, à 25 minutes en transilien de Paris, ce site de 291 hectares dont 121 de terres agricoles, constitue un patrimoine historique et écologique rare. Depuis près de 200 ans, ce domaine est un haut lieu pour l’enseignement et la recherche en agronomie. Encore aujourd’hui, il forme chaque année des centaines d’étudiants en première année à AgroParisTech (Institut des sciences et industries du vivant et de l’environnement). Inscrits aux monuments historiques, le château du 16ème siècle et ses autres bâtiments sont entourés d’écosystèmes forestiers et de zones humides riches en biodiversité. Les futurs ingénieurs forestiers et agronomes soulignent l’importance des expériences de terrain que permet ce site pour appliquer en pratique leurs connaissances sur la complexité du vivant.

Dans l’appel d’offres, l’absence de toute référence à la transition écologique

En 2015, le ministère de l’agriculture a décidé le déménagement d’AgroParisTech à Saclay en vue d’en faire, avec d’autres grandes écoles, un pôle de compétitivité de l’enseignement supérieur et de la recherche renommé à l’international. Cette mise en vente par l’État a pour corollaire la destruction de terres agricoles d’une fertilité exceptionnelle. Malgré le désaccord de la grande majorité de la communauté d’AgroParisTech – conseil d’administration et étudiants confondus –, la décision de vendre Grignon a été actée. Les sociétés Alterea et Grand Paris Aménagement figurent parmi les acheteurs potentiels*.

Je lis, j’aime, je vous soutiens

Pour rester en accès libre, Basta ! a besoin de vous, lecteurs !

Soutenez l’indépendance de Basta! en faisant un don.

Une alternative existe avec le projet Grignon 2026, porté par la communauté de communes de Thiverval-Grignon. Il vise à créer un centre d’éducation et d’innovation dédié à l’agroécologie et ouvert à tous. Mais selon les étudiants, l’orientation de l’appel d’offres laisse de maigres chances à ce projet de l’emporter. Les critères de sélection sont marqués par l’absence totale de mention d’agronomie et de transition écologique. « L’appel d’offres est complètement tourné vers les promoteurs. Nous trouvons cela inacceptable », affirme un étudiant d’AgroParisTech.

Alors que la décision de vente du site doit aboutir le 26 mars avec la sélection de l’acheteur final, les étudiants ont décidé en assemblée générale le 14 mars de lancer un blocage pour se faire entendre des ministères de l’Agriculture et des Finances. Ils dénoncent notamment « une absence totale de consultation des étudiants, des chercheurs et professeurs, du personnel AgroParisTech et des habitants de Thiverval-Grignon quant au rachat du site ». Alors que ce patrimoine public d’une grande richesse écologique, historique et culturelle est menacé d’être cédé à des promoteurs immobiliers, le collectif appelle à se mobiliser pour garantir à ce site un avenir désirable.

Lola Keraron
Crédit photo : collectif Stop Privatisation Grignon.

*Mise à jour le 18 mars 2021 : Contrairement à ce que nous avions initialement écrit, la multinationale Vinci ne figure pas parmi les acheteurs potentiels, mais participe au montage du projet alternatif Grignon 2026 pour restaurer le château.

- Pour en savoir plus sur le projet Grignon 2026, voir le site.

- Pour suivre la mobilisation : leur compte twitter et leur page facebook

Nos précédents articles :
- Quand la France vend ses terres agricoles au Qatar, le 8 janvier 2016
- « On détruit les terres les plus fertiles d’Europe » : la contestation s’installe sur le plateau de Saclay, le 19 octobre 2020

L'actualité

  • Rokhaya Diallo : "Les Blancs sont aussi racisés, à leur avantage»"

    , par Arrêt sur images

    Dans l'émission présentée par Daniel Schneidermann, l'autrice, réalisatrice et essayiste Rokhaya Diallo revient sur plusieurs séquences médiatiques, récentes et moins récentes, autour de l'image des personnes noires à la télévision, du concept de "racisation", de l'affaire Pépita et du principe militant (...)
  • France. L'épineux dossier du retour des djihadistes

    , par Ouahiba Ibrahim (Orient XXI)

    L'exécutif français affiche toujours une fin de non-recevoir quant aux demandes de rapatriement des djihadistes, de leurs femmes ou de leurs enfants. Désormais, Emmanuel Macron est visé à titre personnel par les démarches judiciaires des familles de combattants. En juin 2014, la ville irakienne de (...)
  • Estelle RedPill, la TikTokeuse préférée de la fachosphère

    , par Ronan Maël (StreetPress)

    L'influenceuse Estelle RedPill a la cote dans la fachosphère. Sur TikTok, ses vidéos pro-Zemmour étaient suivies par plus de 120.000 abonnés. Relayée sur des sites comme Egalité & Réconciliation, elle est cyberharcelée par son propre camp (...)
  • A Calais, les évacuations de camps de migrants s’intensifient

    , par Nejma Brahim (Médiapart)

    Mardi 6 avril, dans l’après-midi, plusieurs camps de migrants ont été évacués par les forces de l’ordre alors que personne ne s’y attendait. Le camp surnommé «BMX», pour lequel le tribunal administratif de Lille s’était prononcé contre une expulsion fin mars, a lui aussi été  (...)
  • L'autonomie de la police judiciaire menacée

    , par Jacques Duplessy (Reflets.info)

    Des commissaires craignent l'intervention des préfets dans leurs enquêtes Le ministre de l'Intérieur prépare une départementalisation de la police. Une organisation qui menace l'efficacité et l'autonomie de la police judiciaire. Des commissaires s'inquiètent de l'ingérence de l’État dans des affaires (...)
  • Féministe sur les réseaux, avec Léane Alestra

    , par Romane Salahun (Radioparleur)

    « On se lève et on se casse. » Pour sa saison 2, Genre aux poings se consacre aux féminismes de 2021 et à leur bouillonnement. Quelles stratégies coexistent contre la domination patriarcale ? Quelle force et quels moyens sont mobilisés pour se battre ? Cette semaine, Léane Alestra, l’instagrameuse (...)
  • L’Alterpresse68 attaquée en diffamation par un industriel suisse

    , par Maud de Carpentier (Rue89 Strasbourg)

    Le média en ligne régional basé à Mulhouse est attaqué en diffamation par un industriel suisse spécialisé dans le recyclage. Adrien Antenen n'aurait pas apprécié plusieurs articles publiés par... [Cliquez sur le titre pour lire la suite de  (...)
  • Rassemblement des AESH à Bordeaux : "on pallie les manques de l’Education nationale"

    , par Kenza Soares El Sayed (Rue89 Bordeaux)

    Jeudi matin, une soixantaine de personnels de l’éducation nationale et de soutiens étaient présents au rassemblement des accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH) devant le rectorat de Bordeaux. A l’occasion de cette action nationale, ces derniers réclament la reconnaissance de leur (...)
  • Fuite de données Facebook : médias timides, gouvernement muet

    , par Arrêt sur images

    Depuis cinq jours, près de 20 millions de numéros de téléphone portable, associés à des noms et à des profils Facebook de Français, sont publics. Arrêt sur images a appris à plusieurs ministres que leur numéro circulait. Le gouvernement n'en dit pas un mot, et la plupart des médias restent timides.  (...)
  • Chez Free, ubérisation et souffrance au travail – Penser Les Luttes

    , par Martin Bodrero (Radioparleur)

    Quel avenir pour les centres d’appels Free ? Incertain : des suppressions de postes et une restructuration massive se profilent. La direction du géant des télécommunications multiplie les pressions pour parvenir à une uberisation de ses centres d’appels. En partenariat avec Politis, cette émission  (...)
  • Rénovation à la Duchère : "On ne se sent pas respectés"

    , par Laure Solé (Rue89Lyon)

    Rue89Lyon A la Duchère (Lyon 9ème), le secteur de la Sauvegarde est le nouveau front de l’opération de renouvellement urbain. Ici, cela fait plusieurs mois que des travaux de rénovation des logements sociaux ont commencé. Fin mars, nous avons rencontré des habitantes qui vivent encore dans des (...)
  • Sénégal, les pirogues de la dernière chance

    , par Fall Amzer (CQFD)

    Début mars, des révoltes populaires d'une ampleur inédite ont secoué le Sénégal. Aux origines profondes de cette colère, une situation sociale et économique catastrophique, empirée par la pandémie. C'est cette même précarité doublée d'un avenir obstinément bouché qui pousse de nombreux jeunes à prendre la (...)
  • Des vidéos révèlent le faux procès-verbal d'un policier pour maquiller des violences

    , par Site d’information français d’actualités indépendant et participatif en ligne | Mediapart

    Lors d’un contrôle d’identité, le 20 mars à Bobigny, des policiers ont fait usage de pistolets à impulsion électrique sans raison apparente. Des vidéos révèlent la violence de leur intervention et mettent en lumière les incohérences du procès-verbal. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête préliminaire, (...)
  • Un média participatif poursuivi pour avoir publié un texte favorable au sabotage

    , par Reporterre

    Après la publication d'un article prônant le sabotage d'installations Orange, le média participatif drômois Ricochets fait l'objet d'une plainte. Une « pression insupportable » qui vise à les « pousser à l'autocensure », juge le site internet, soutenu par plusieurs médias dénonçant la répression. Les  (...)
  • « Wissam Vérité »

    , par lundimatin | #51

    Nous avons régulièrement parlé de l’affaire Wissam El-Yamni, décédé en janvier 2012 après avoir été interpellé par la police de Clermont-Ferrand le réveillon précédent. Ce mercredi 8 avril, son frère Farid publie « Wissam Vérité » aux éditions du croquant. Le livre retrace 9 années de témoignage, de récit, (...)
+++